Consultez votre horoscope Poissons de la semaine et prenez connaissance d'une semaine de prévisions gratuites


Amour
Couples : Côté vie conjugale, vous pouvez attendre beaucoup de cette période. Tout va prendre une allure très satisfaisante, avec des revirements soudains en votre faveur. Tout ce qui semble impossible pourra se réaliser de manière soudaine et inattendue.

Célibataires : Cette configuration astrale, dominée par Vénus, sourira aux célibataires. Ils auront de vraies chances de rencontrer l'âme soeur qu'ils cherchent depuis longtemps, à condition qu'ils sortent de leur coquille.

Argent
L'impact conjugué du Soleil et de Pluton devrait être positif, le Soleil étant un astre de chance et d'expansion, et Pluton décuplant le flair. Attention toutefois à ne pas prendre, dans un moment d'euphorie, des engagements que vous aurez ensuite beaucoup de mal à tenir. Évitez notamment les emprunts trop lourds, qui déséquilibreraient rapidement votre budget.

Santé
Avec Mars bien aspecté, vous bénéficierez d'un bien meilleur équilibre énergétique que dernièrement. Jupiter sera, lui aussi, dans l'ensemble favorable, protégeant votre santé générale et vous dotant d'un bon moral. Attention simplement à la gourmandise, votre péché mignon : Jupiter risque de décupler votre tendance habituelle à abuser de la bonne chère !

Travail
Uranus, la planète des bouleversements, provoquera sans doute en cette période des changements dans l'organisation de votre travail. Vous qui n'aimez pas sortir des sentiers battus, vous n'aurez pas d'autre choix que de vous adapter. Heureusement, avec Mars bien placé, vous ne manquerez pas de dynamisme et saurez relever le défi. Cette planète vous dopera et vous aidera à agir efficacement.

Famille
En famille, vous serez obligé de tenir compte du point de vue de vos proches, que cela vous chante ou pas. Vos proches chercheront les uns et les autres à imposer leur priorité, et vous n'aurez plus qu'une solution : ouvrir les négociations !

Citation de la semaine
"Il y a peu de maris que patience et amour de femme ne puissent gagner à la longue" (Marguerite de Navarre).