zodiaque signe bélier bélier ascendant lion

Deux signes de Feu pour vous tout seul : voilà de la belle et bonne énergie ! En effet, nombreux sont les points communs entre le Bélier et le Lion, tels que l'activité, la volonté, le courage, l'audace et l'autorité naturelle. Avec en contrepartie, l'agitation, le volontarisme, la témérité, l'imprudence et un tempérament plutôt tyrannique.

Comme tous ceux dont le Signe Solaire et le Signe Ascendant se trouvent en position de trigone (aspect harmonique), tout vous semble couler de source. Et l'être-pour-le-monde (Ascendant) n'est pas très éloigné de l'être-pour-soi (Soleil), ce qui évite bien des tensions.

Pourtant, derrière le patriarche à la crinière bien fournie, parfois imbu de ses propres certitudes, se dissimule le jeune conquérant à l'enthousiasme maladroit, qui rêve du "Grand Soir" et n'a qu'un but, celui de déboulonner le pouvoir en place. L'image que vous donnez de vous-même dans la vie quotidienne est celle d'une maîtrise de soi et des autres, parfaitement organisée, un peu ennuyeuse parfois dans son ordre immuable. Sans parler de votre déférence instinctive à l'égard des titres, des honneurs et de ceux qui les détiennent. Pourtant, derrière ce sérieux de façade, l'on se doute que vous vous gaussez de ces ors et de ces fastes.

«Demain. Toujours plus haut. Toujours plus loin.» Une ritournelle qui, parfois, réveille le grand fauve repu, régnant sans réserve sur sa descendance.
Changement de décor. Arrivé au niveau le plus élevé de votre spécialité professionnelle, vous pourriez bien surprendre tout le monde en vous faisant engager comme homme de peine sur un cargo. A moins que vous ne soyez l'une des cibles favorites du fameux "démon de midi" : celui qui fait tout quitter, y compris la bonne réputation à laquelle vous tenez tant. Plus généralement, votre attitude la plus courante dans la vie sera de délimiter d'abord votre domaine de prédilection sans ménager vos efforts. Plus tard, c'est sûr, vous recommencerez de zéro un itinéraire plus risqué mais plus émoustillant. Certains appellent cela de l'inconscience. Mais vous savez qu'un feu qui ronronne longtemps et doucement finit par endormir. Et c'est justement ce sommeil béat que vous refusez.