zodiaque signe gémeaux gemeaux ascendant capricorne

Deux galopins à la fleur de l'âge, et un vieillard sage et pensif. D'emblée, on devine que pour vous, vivre n'est pas une sinécure.

Heureusement, il subsiste un point d'attache entre ces deux signes si disparates : le goût de la réflexion et de l'étude. Grâce à cette recherche attentive, jamais lassée, vous ne verrez pas votre "ego" se disperser au point de s'effriter. Lucide au-delà de toute expression, manipulateur si le besoin s'en fait sentir, vous êtes une tête bien faite et bien pleine à la fois. Raisonnable, votre esprit pratique vous aide à tempérer les caprices des Gémeaux et à pousser un peu le Capricorne à se presser.

Votre signe Ascendant néanmoins n'est pas de ceux qui se laissent circonvenir à si bon compte. Il refuse catégoriquement les projets à court terme et les plaisirs éphémères. Prisonnier de la raideur qu'il vous impose, vous préférez la solitude aux relations superficielles, la sécurité de l'emploi à une vocation peu rentable. Souvent sec et noueux, vous conservez cependant une nervosité intérieure qui transparaît dans certaines de vos attitudes. Preuve que les Gémeaux ne sont pas loin !

Comme tous ceux dont le Signe Solaire et le Signe Ascendant se trouvent en position de quinconce (aspect contradictoire), vous êtes le premier à être déboussolé par l'irrationalité de certains aspects de votre comportement.

Inlassablement en vous, la légèreté et le sérieux se disputent le terrain. Comme un énarque qui se mettrait à fredonner "Ah, le petit vin blanc !", ou un enfant philosophant sur le dérisoire de l'existence.

Difficile de vous faire entendre longtemps la voix de la déraison. Toujours vous vous agrippez à des considérations matérielles. Jusqu'au jour où nos deux chenapans feront voler en éclats une existence tirée au cordeau. Du fameux "démon de midi" à la fugue volontaire de l'employé-modèle, il est bien des tribulations que vous vous éviterez, et que vous éviterez à vos proches, quitte à donner libre cours à votre imagination et à votre fantaisie. Entre l'enseignant iconoclaste et l'informaticien surdoué créateur de jeux vidéo, bien des places vous sont offertes.