zodiaque signe capricorne capricorne ascendant gémeaux

Extirpé de votre tanière par des parents mondains ou friands de papotage, vous vous montrez sans doute d'une exquise politesse. Jamais vous ne manquerez de vous enquérir de la santé du voisin ni de verser quelques larmes sur la varicelle du petit X. Un sourire narquois flotte pourtant sur vos lèvres, comme si vous signifiez discrètement que vous n'en avez rien à fiche.

Fin observateur, brillant orateur, vous vous fourvoierez souvent dans des activités de communication dans lesquelles votre esprit se montrera fécond en trouvailles brillantes. Toujours un peu en retrait, cependant, vous ferez provision d'observations caustiques qui vous fourniront maintes raisons supplémentaires de mépriser la promiscuité dans laquelle se complaisent les humains. Journaliste satirique, caricaturiste, ou plus modestement chansonnier dans le cercle restreint de vos proches, vous n'hésiterez pas à en rajouter.

Sans cœur, vous ? Non ! Simplement beaucoup plus sélectif que vous ne le laissez paraître. Et prompt à regagner votre tour d'ivoire, lorsqu'enfin la société aura saisi qu'elle vous épuise.

Comme tous ceux dont le Signe Solaire et le Signe Ascendant se trouvent en position de quinconce (aspect contradictoire), vous êtes le premier à être déboussolé par l'irrationalité de certains aspects de votre comportement.

De grâce, qu'on vous laisse votre libre-arbitre, dans le choix de votre profession comme dans celle de vos fréquentations. Votre humeur massacrante laissera alors la place à un délicieux sourire d'aise, tandis que vos persiflages s'émousseront puis disparaîtront au profit d'une écoute "neutre et bienveillante".

Dans le domaine affectif, vous traînez souvent derrière vous une solide réputation de cynisme. Vous feignez d'ailleurs si bien la passion que vous vous croyez vous-même plus épris que vous ne l'êtes.

Ce seront finalement les vrais solitaires : les orphelins, les "chiens perdus sans collier", les personnes âgées ou malades qui bénéficieront des trésors enfouis de votre sollicitude. Tout simplement parce que vous revoyez, sur leur visage, le sourire figé de l'enfant incompris que vous n'avez jamais cessé d'être.