zodiaque signe poissons poissons ascendant vierge

Entre l'infiniment grand et l'infiniment petit. Entre les planètes qui font la ronde avec le Soleil pour coryphée et le dandinement sournois des amibes, paramécies et autres microbes.

«Deux ordres de grandeur, deux systèmes qui, en dépit des apparences, sont aussi organisés l'un que l'autre», répondra la Vierge qui, en matière d'organisation, en connaît un rayon.

Les yeux tournés vers les cieux, vous avez plus d'une fois trébuché sur un caillou. Faute de contempler la lumière des étoiles, vous n'avez entrevu que les flammes vacillantes des trente-six chandelles que vous avez ramassées. Cela vous a servi de leçon. Sermonné par votre Signe Ascendant, vous avez remisé vos aspirations mystiques dans votre coffre à jouets.

Vous avez accepté de vous plier aux disciplines les plus rigoureuses, vous avez collé une étiquette sur chaque dossier et inscrit un nom sur chaque étiquette. Pourvu que ce travail de fourmi serve la communauté humaine ! On vous imaginera volontiers assistante sociale, pharmacien(ne) ou diététicien(ne). Quelle que soit votre activité, vous serez de ces artisans consciencieux qui polissent chaque pièce avec le même amour, conscients qu'il suffit qu'une vis se grippe pour que toute la machine s'enraye.

On pourrait vous reprocher qu'à vous perdre dans les détails, l'arbre ne finisse par vous cacher la forêt. Votre vision de l'univers se rétrécira, tandis que vos conceptions de l'existence, expurgées de toute ferveur, deviendront raisonneuses et stériles.

Comme tous ceux dont le Signe Solaire et le Signe Ascendant se trouvent en opposition, vous oscillez en permanence entre deux comportements contradictoires et complémentaires. Votre dilemme personnel peut se résumer ainsi : "circonscrire" ou "vous laisser circonvenir".

Ce sera dans le domaine affectif que vous adopterez les comportements les plus équivoques. Vous vous mettrez en quatre pour que tous autour de vous soient heureux, au détriment de votre propre plaisir. A moins que vous n'éprouviez justement une jouissance délectable à vous sacrifier sur l'autel de l'amour. Un peu maso, peut-être ? Il en faut pour tous les goûts !