Balance Ascendant Bélier

Vous êtes balance ascendant bélier

Balance ascendant BélierAucun doute n’est permis : pour vous, l’enfer, ce n’est pas les Autres. Il vous suffit d’ailleurs de rester une journée chez vous, avec votre miroir pour unique compagnon, pour que vous vous sentiez dépérir à vue d’œil. Ami, conjoint, interlocuteur par affinité ou par hasard, vous vous abreuvez de la vie des autres, au point que certains vous reprocheront de les vampiriser.
Affectif et ô combien subjectif, vous vivez les émotions sur le fil du couteau. Un proche vous manifeste-t-il sa tendresse ? Vous le trouvez tiède, voire un peu fade.
Vous ne concevez l’existence qu’en termes de paroxysme et d’exacerbation. Lorsque vous effeuillez la marguerite, vous tombez toujours sur « à la folie ». Vous en effeuillez tant, d’ailleurs, que vos conquêtes passées, présentes ou à venir, au même jeu, s’arrêtent sur « pas du tout ».

Il en va de même professionnellement. Les jarrets tendus sur la ligne de départ, vous vous emballez pour toutes sortes de projets auxquels vous donnez corps. Sitôt rodés, ils vous paraîtront bien ennuyeux et vous passerez le flambeau pour recommencer quelque chose de différent, ailleurs.

Comme tous ceux dont le Signe Solaire et le Signe Ascendant se trouvent en opposition, vous oscillez en permanence entre deux comportements contradictoires et complémentaires. Votre dilemme personnel peut se résumer ainsi : «moi contre l’Autre» ou «moi avec l’Autre».
Egoïste, vous ? Sûrement pas ! Vous êtes la spontanéité même, et vous vivez l’instant avec une telle intensité que vous êtes incapable du moindre calcul. La preuve : en partant, vous oubliez le plus souvent de laisser vos coordonnées.
C’est justement là où le bât vous blesse. Cessez de donner votre chemise à qui ne réclame que quelques minutes d’écoute. En prenant note des désirs de l’Autre, en le laissant mener la danse, vous goûterez enfin l’intensité d’une relation duelle : sentimentale et/ou professionnelle.
Et s’il plaît à votre partenaire de vous inscrire sur son carnet de bal jusqu’à ce que la musique ait fini de tourner, vous ne vous en porterez que mieux. Attentif à suivre ses pas, vous en oublierez les autres cavaliers.