Cancer Ascendant Gémeaux

Vous êtes Cancer ascendant Gémeaux

Cancer ascendant GémeauxDéjà, pour vous, il y a tromperie sur la marchandise !
Vous n’êtes que douceur et tendresse et l’on vous prend pour un joyeux fumiste qui n’hésite pas à causer parfois du chagrin pour le plaisir de placer un bon mot. Brillant orateur, amoureux des belles-lettres, vous ne résistez pas à la tentation de composer quelques nouvelles qui devraient, selon vous, faire venir les larmes aux yeux des plus endurcis. Quel n’est pas votre étonnement (et votre dépit !) lorsqu’un lecteur jugera que dans la catégorie « pamphlet » ou « sketch », il n’a jamais rien vu d’aussi désopilant.
Et c’est comme ça sur toute la ligne ! Reconnaissez pourtant qu’il existe quelques points communs entre votre Signe Solaire et votre Signe Ascendant, et que l’observateur lambda peut aisément tomber dans la confusion.

Ainsi le Cancer, grand enfant monté en graine, se réfugie-t-il dans le monde des rêves. Tandis que les Gémeaux, duettistes adolescents, jouent à cache-cache dans un décor en trompe-l’œil, et se démultiplient pour se dispenser de s’engager.
Tous deux ont tout loisir de nourrir une imagination galopante, afin d’éviter une rencontre cuisante avec une réalité qui les blesse et les étouffe.
Les déguisements constituent une autre passion de l’âge tendre. Vous, vous êtes passé maître dans l’art de grimer un quotidien morose et d’en faire un carnaval débridé. Au point que, quand vous songez à embrasser une profession, l’on vous suggère d’ouvrir un magasin de farces et attrapes.
Accueillant, toujours disponible, vous voyez les cartons d’invitations s’amonceler dans votre boîte aux lettres. De bonne composition, vous courez de cocktails en banquets de communion, en songeant avec tristesse au bouquin passionnant dont vous avez dû interrompre la lecture.
Il en va de même sur le plan sentimental où, abusé par votre mine engageante, l’on vient souvent vous conter fleurette. Vous qui n’avez d’yeux que pour le père (ou la mère) de vos enfants !
Si l’on ne peut vous dénier votre vélocité intellectuelle et manuelle, ni votre faconde, placez-les au service de vos idéaux. Enseignant adoré et adorable, vous pourriez aussi, par exemple, écrire ou illustrer des contes pour enfants.