Lion Ascendant Balance

Vous êtes Lion ascendant Balance

Lion ascendant Balance« La huitième merveille du monde » : ainsi vous considéraient vos parents qui n’étaient pas peu fiers de se promener en votre compagnie.
Tout en vous n’est que grâce et raffinement. Vous n’avez nul besoin de prendre des cours pour marier les couleurs, agencer un décor harmonieux à la fois élégant et confortable. Si vous êtes un homme, certains « beaufs éméchés » vous trouveront peut-être efféminé. C’est compter sans votre délicatesse d’âme, qui vous fait vibrer à l’unisson de celle des femmes et les comprendre d’instinct.
Nulle arrogance en vous ! Plutôt une distinction discrète qui vous permet de vous couler dans des milieux fort divers en l’emportant toujours d’une courte tête. Conscient d’appartenir à une classe sociale, à une corporation ou à une entreprise, vous assumez une foule de responsabilités au nom des vôtres.

Certains appellent cela l’esprit de caste. Vous préférez n’y voir qu’ordre et équité. Horripilé par tout ce qui est bas et vulgaire, vous prenez sur vous pour neutraliser tout conflit et toute dissension. Si ce n’était votre intolérance au bruit et aux effets de manche, l’on vous verrait bien ténor du barreau, capable de tenir en haleine et de galvaniser un prétoire.
Préférant souligner les ressemblances plus que les divergences, vous incarnez à merveille les « go between », ceux qui, des cabinets de notaire aux bureaux des pleurs de l’administration, s’efforcent de séparer le bon grain de l’ivraie. A moins que, bardé d’un diplôme de psychologue, vous ne deveniez conseiller conjugal, fervent défenseur de la paix des ménages.

Dans le domaine affectif, vous tendez souvent à disparaître derrière votre conjoint. Au point que vous l’on désigne comme « la femme de M. X » ou « l’époux de Mme Y ».
Ce serait oublier à quel point vous êtes fine mouche. En fait, vous avez tout simplement compris qu’on obtient davantage avec des sourires et des compliments qu’en jurant et en admonestant. Et lorsque l’on s’apercevra que vous tirez les ficelles, il sera bien difficile de vous échapper. A moins que ce ne soit vous qui changiez d’activité ou de partenaire, pour vous élever socialement.