Lion Ascendant Cancer

Vous êtes lion ascendant cancer

Lion ascendant CancerLe Lion, régi par le Soleil, et le Cancer, influencé par la Lune. De quoi confondre le jour et la nuit, la lumière et l’ombre, l’objectif et le subjectif. Marqué dès l’enfance par des images féminines fortes, vous vous êtes fait le chantre de ces gardiennes du foyer, attentives et protectrices.
Si vous êtes un homme, vous tendez à épanouir votre « anima », à privilégier votre sensibilité, à mettre en avant vos rêves et vos états d’âme. Si vous êtes une femme, vous serez cette « alma mater » rayonnante et féconde. Mais aussi justicière et pétrifiante d’autorité, si jamais l’on venait à toucher un cheveu de ceux que vous aimez.

Toutes vos pensées convergent vers votre foyer. Toutes vos actions visent à le protéger et à en assurer la cohésion. Le sang de vos aïeux gronde si fort dans vos veines que vous vous référez souvent à leur mémoire. D’où votre attrait pour l’histoire et votre passion pour la généalogie, voire la génétique si votre thème vous oriente vers la connaissance scientifique.

S’inscrire dans une lignée, c’est aussi la prolonger à travers les enfants. Les vôtres, en l’occurrence, que vous couvez avec un soin jaloux. Ceux des autres, dont vous fertilisez l’esprit, dans une carrière d’enseignant par exemple, ou que vous mettez au monde, en devenant sage-femme ou obstétricien. Vous pouvez aussi enfanter des œuvres artistiques, fertiliser des idéaux ou alimenter des chimères.
L’essentiel étant que votre Lune cancérienne ne cesse de propager des images et de servir de réflecteur aux pensées des autres. En transmettant, en traduisant ou en interprétant.
Effacé devant les intérêts que vous servez, vous vous montrez intimiste et casanier, sentimental et fidèle.
L’on pourrait parfois vous reprocher de verser dans la subjectivité et le nombrilisme. Votre susceptibilité est si chatouilleuse que vos proches doivent s’efforcer de la ménager à toutes fins. De même qu’ils doivent satisfaire tous vos caprices.
Rien de surprenant à cela : le Lion, las de rester en coulisses, rugit violemment. Et réclame la première place, celle du petit Cancer devant lequel «le cercle de famille applaudit à grands cris.»