Taureau Ascendant Sagittaire

Vous êtes Taureau Ascendant Sagittaire

Taureau ascendant SagittaireLe taureau, et le cheval qui sommeille en tout Sagittaire : deux vigoureux bestiaux qui fleurent bon le terroir.
Vous héritez de cette combinaison une constitution généralement robuste, une fringale de la vie toute épicurienne, et un naturel jovial. Insouciant tant que vous avez un territoire pour vous ébattre et du fourrage à dévorer, vous pensez que le meilleur est toujours à venir. Généreux, vous avez le culte de l’hospitalité et invitez souvent à la fortune du pot. Il ne faut pas se leurrer pourtant, vous n’ouvrez pas votre porte ni votre cœur à n’importe qui, et vous fuyez comme la peste les pleurnicheurs et les bonnets de nuit. Franc du collier, vous n’êtes pas du genre à faire des ronds de jambe et blessez parfois par vos propos directs et crus.

Pourtant, comme tous ceux dont le Signe Solaire et le Signe Ascendant se trouvent en position de quinconce (aspect contradictoire), vous êtes le premier à être déboussolé par l’irrationalité de certains aspects de votre comportement.
Indépendant et bohème, vous ne vous laissez jamais prendre au piège de la routine. Fervent voyageur, vous trouvez toujours que l’herbe est plus verte chez les autres. Eternel étudiant, vous avez certainement tâté de tous les métiers sans en approfondir aucun. De même, sur le plan amical, vous vous ennuyez à périr avec vos concitoyens et êtes un farouche défenseur de l’espéranto. A défaut, vous jargonnez dans de multiples langues étrangères. D’emblée vous annoncez la couleur : rien ni personne ne sera capable de vous garder à l’écurie.
L’argent : une contrainte qui vous possède davantage que vous ne le possédez. Il y a tant de biens intellectuels et spirituels de par le monde, qu’il est vain de s’attarder au matériel ! Voilà le discours que vous tenez à qui veut l’entendre. Mais cette profession de foi laisse songeur votre Signe Solaire.
Le Taureau, lui, a besoin d’un toit sur sa tête et d’un bas de laine bien garni pour se sentir à son aise. Vous pourriez conjuguer ces deux impératifs en faisant votre pelote dans une activité liée aux voyages, par exemple. Mais l’on sera surpris de vous voir toujours rentrer au bercail, nostalgique, mais pleinement satisfait.