Verseau Ascendant Lion

Vous êtes Verseau ascendant Lion

Verseau ascendant LionLa « révolution permanente » ou le respect des valeurs établies. Toujours vous oscillez entre une attitude de défi qui vous fait prendre le contre-pied des traditions familiales, des usages collectifs, et un comportement soumis, voire sourcilleux vis-à-vis des mêmes conventions.

De même, face au modernisme, vous applaudissez et vous en redemandez. Tandis que, dans votre vie quotidienne, vous vous repliez sur les bonnes vieilles méthodes qui ont fait leurs preuves.
Hypocrite, vous ? Certainement pas. Animé d’une ferveur progressiste, vous croyez sincèrement en l’évolution de la société et vous faites tout ce qui est en votre pouvoir pour contribuer à l’avènement d’une plus grande justice, fondée sur un idéal de solidarité.

Pas fou, vous avez compris que c’est en caressant les détenteurs du pouvoir dans le sens du poil que vous obtiendrez le maximum.
Par votre Signe Ascendant, vous en imposez. Fascinés par votre démarche de grand fauve et par la force de persuasion qui émane de vos déclarations, vos proches vous choisissent tout naturellement comme porte-parole. Propulsé à la tête d’un troupeau timoré, vous finissez parfois par vous piquer au jeu.

Comme tous ceux dont le Signe Solaire et le Signe Ascendant se trouvent en opposition, vous oscillez en permanence entre deux comportements contradictoires et complémentaires. Votre dilemme personnel peut se résumer ainsi : « vous éclipser derrière plus brillant (ou plus bruyant) que vous » ou « vous exposer au grand jour ».

Le Lion, en vous, inspire une déférence qui vous flatte incontestablement. Il s’en faudra de peu alors pour que vous en oubliiez votre rôle d’intermédiaire, et pour que vous ne vous « sucriez », estimant avoir assez mérité de la patrie.

Dans vos amours, vous devancez les désirs de votre partenaire et parlez à sa place. Sans doute pensez-vous ainsi lui éviter quelque peine ? Hélas, il (elle) ne l’entend pas toujours de cette oreille, se sentant écrasé, parfois spolié de son droit à la parole. Une méprise que vous devez éviter à tout prix si vous voulez continuer à lui prodiguer les trésors de tendresse de votre cœur brave et chaleureux.